mardi 18 septembre 2007

Introduction Au Cracking (Part 1)

Je présume que vous avez des connaissances en informatique ! non ?Bon, ici je vais bien vous donner, comme le titre l'indique, une introduction à l'art du cracking afin que
vous puissiez,après, à cracker vous même vos propres logiciels sans avoir besoin d'aller chercher les cracks sur Internet. Il y a quelqu'un qui va sûrement se demander à quoi sert tout Had 7Ri9 Rass si les cracks sont Ri Mlaw7in f l'internet, je lui dis qu'il a tout à fait raison de penser comme ça.. mais, jusqu'à où on reste consommateur de ce qu'on nous propose?, 7ta layen radi nb9aw ri ka nakhdou ?réfléchissez bien à cette question et si vous trouverai que j'ai pas raison, alors pas la peine de continuer à lire cet article car ça va vous faire perdre votre cher temps ;)

Le Cracking, vise à détourner un programme afin de lui faire croire qu’on l'a enregistré c'est devenu un art, et il y a différentes manière pour y arriver, on peut par exemple obliger le programme a accepter n'importe quel code, chercher a l'intérieur du programme le vrais code, enlever toutes les limitations ou bien y ajouter un Menu ou un message...

Mais tous les programmes ne sont pas des méchants, les freeware sont gratos(Fabor), tandit que les shareware sont payants (il vous nargue avec leurs messages qui apparaissent a chaque démarrage),
il y a celui (shareware) qui est limité à 30 jours (pas forcement 30j)
d’utilisations, après ces 30j, il vous dit que vous n’avez plus le droit de l’utiliser, le 2ème type de shareware vous donne 25 utilisations, une fois les dépasser le soft ne marche plus,
le 3ème type de shareware est un programme (complet bien sur) avec des options enlevés, on les appelle des versions bridées, ce qui veut dire que vous n’avez pas accès a toutes les fonctionnalités du soft. Il y a aussi les CD de jeux par exemple dont la plupart sont protégé si vous faites une copie de sauvegarde, il vous dit : insérer le bon CD ! Car celui que nous lui avons donner n’est qu’une copie.

La question qui s’impose :(Normalement vous devez le savoir vous même si vous utilisez bien vos crâne)
Comment le programme peut savoir si j’ai inséré le CD ou non ? Comment peut il savoir si j’ai dépasser 30j ou si je l’est utilisé 25 fois ?


hypothèse : le programme dispose de fonction ou de sous programme qui compte le nombre de jours ou de fois durant lesquels vous l’avez utilisez ! Cette fonction qui fait ça, s’appelle une Protection, il existe plusieurs.
Il faut savoir que si vous télécharger un crack il peut être de différent types, voici quelques un :


Serial : on vous donne un vrais code afin que vous puissiez enregistré le soft (Unlock Code)
Patch : c’est un petit programme une fois exécuter modifiera votre programme (EXE ou DLL)

KeyGen
c’est un petit programme qui génère les codes d’enregistrement vous lui donner votre
nom par exemple et il vous donne le code qui vas avec.

KeyFile
:
c’est un fichier (*.reg *.key ou bien *.txt) que vous devez copier dans le répertoire ou se trouve le programme ou dans le répertoire de Windows ça dépend du soft.

RegFile
:
c’est un fichier REG qui ajoute des clés a la base de registre afin d’enregistré le soft

Loader
:
il fait la même chose que le PATCH mais les modifications s’effectues au niveau de la mémoire sert beaucoup pour contourner la protection checksum ou dans le cas d'un programme packé.

Ces types de Crack
résument en quelque sorte les différentes protections utilisées,

  • - Le serial pour la protection Name/Serial ou Unlock Code
  • - Le patch utilisé pour enlever le NAG et la LIMITATION, ainsi que pour les versions bridées.
  • - Le KeyGen : au lieu d’avoir qu’un seule serial ce petit programme vous en donnera autant que vous le voulez, dans le cas ou le code se calcul par rapport au nom vous n’allez trouver qu’un seule serial propre a votre nom (pas dans tous les cas).
  • - KeyFile : un keyfile peut enlevé toutes les protections, un programme peut afficher un nag, être limité à 30 jours avec des options bridées, alors quand vous copier le keyfile là ou il le faut (répertoire du programme par exemple) alors toutes les limitations disparaissent, plus besoin d’un patch. (Il existe aussi des générateurs de keyfile)
  • - RegFile : pour le keyfile le programme vérifie s’il n’y a pas le fichier d’enregistrement ! mais pour le RegFile le programme vérifie la base de registre afin de savoir si vous êtes enregistré ou pas, donc quand vous cliquer dessus il rajoute une clé (ou plus) dans la base de registre, si les informations ajouter (grâce a notre reg file) sont correct alors le programme fonctionne complètement.

Enfin, Ceci était une simple introduction pour faire connaissance avec cet art, si vous n'avez rien
retenu ne vous inquiétez pas, je vais élargir vos connaissances dans les prochains cours de Cracking, et surtout essayez bien de chercher à découvrir -vous même- les simples choses qui passent
inaperçus devant nos yeux et dévoilez -vous même- les simples secrets de l'informatique, car, comme je dis toujours,C'est pas parce que les choses sont impossibles qu'ont n'ose pas les faire, mais parce qu'on n'ose pas les faire qu'elles paraissent impossibles .

Fin de transmission !


3 commentaires:

Mohamed a dit…

MErci super util t explication sur les différent system pour comtourner et leur utilité

Anonyme a dit…

Salut magnifique explication, mais sais tu comment caché tout de son ip avec firefox ?? en évitant un proxy merci.

kaboss66 a dit…

merci davoir repondu a ma question

Derniers messages